La formation à la rennaise

par Soane Deltour


Tombeur dimanche soir du Paris-Saint-Germain (1-0) pour la dernière journée de la phase allé de la Ligue 1, le Stade Rennais s’est une nouvelle fois appuyé sur ses pépites bretonnes pour faire perdurer son invincibilité face aux parisiens. Ces derniers n’ont plus gagné en terre Rennaise depuis la saison 2018-19 (3-1).


Sylvain Wiltord, Jimmy Briand, Yoann Gourcuff ou plus récemment Eduardo Camavinga et Ousmane Dembelé ont tous été formé au Stade Rennais. Dimanche soir, de nombreux produits locaux rouges et noirs étaient de nouveaux présents sur la feuille de match. On nomme Désiré Doué, Lesley Ugochukwu, Adrien Truffert, tous les trois titulaires, ainsi que Lorenz Assignon, rentré en jeu à la 75ème minute. Ce premier, du haut de ses 17 ans, a confirmé le véritable coup de poker tenté par son entraîneur en le titularisant sur le côté droit de l’attaque rennaise. 90% de passes réussies, 6 ballons récupérés, Désiré Doué a livré une grande performance face au PSG. Il a su canaliser ses envies d’aller vers l’avant pour appliquer un fort repli défensif, mettant à mal son idole, Neymar Jr. Un peu plus bas sur le terrain, le deuxième plus jeune rennais à signer un contrat professionnel de l’histoire du club (derrière Camavinga), a été le véritable pilier du milieu rouge et noir. Ayant joué la globalité du match, Lesley Ugochukwu réussi 90% de ses passes, gagné 5 de ses 8 duels disputés et récupéré un total de 6 ballons. Il s’affirme donc comme le nouveau taulier de l’entrejeu rennais avec déjà 11 matchs de Ligue 1 cette saison, ajoutés à 6 autres rencontres de coupes.

Enfin, le latéral gauche français, plutôt piston dans la défense à 5 déployée par Bruno Génesio, a été impérial sur son côté s’imposant à deux reprises au profit de ses adversaires du soir, Mukiele puis Hakimi. Remportant 71% de ses duels et réussissant 35 de ses 40 passes tentées, il saura garder de la lucidité pour être efficace devant s’offrant la seule passe décisive du match (but de Traoré à la 65e).


  • L’académie des Rouges & Noirs


Désigné meilleur centre de formation français de 2006 à 2011, les Rennais disputent toujours les plus hautes marches du podium puisqu’ils ont notamment été élus deuxième meilleur centre sur l’hexagone en 2021, juste derrière le PSG. La formation est un réel axe sur lequel les présidents de clubs français misent de plus en plus aujourd’hui avec notamment le Stade Rennais, l’OL, le PSG, l’AS Monaco ou encore l’OM qui possèdent des centres de hauts niveaux. L’académie rennaise, elle, a connu un véritable tremplin il y a quelques années maintenant. Jadis, elle était décomposée en trois parties distinctes : l’école de foot, la section amateure ainsi que le centre de formation. Depuis février 2015, tout est sous un seul et même toit, appelé l’Académie des Rouges et Noirs. Le but étant de « renforcer l’identité du club » comme ils le précisent sur leur site. Un peu comme font l’OM avec le OM Next Génération ou le PSG avec un centre de préformation (U13).


À côté, le Stade Rennais s’est également rapproché des clubs amateurs de la région sous le projet Élite. L’objectif est de tisser des liens solides avec les autres présidents et un réseau consistant afin de pouvoir rapatrier les futures pépites dès le plus jeune âge. Pour ce faire, ils organisent donc des détections régionales avant de proposer un stage découverte aux meilleurs d’entre eux. Puis, pour rassurer les parents pour qui les études prennent le plus souvent l’ascendant, une école privée a directement été intégré dans l’Académie des Rouges et Noirs. Encore une fois, tout est une histoire de performance puisque près de 80% des élèves ont décroché un diplôme, soit technologique, général ou professionnel.


  • Bon vendeurs


Ces dernières années, les clubs de Ligue 1 prennent de plus en plus de galon sur le marché des transferts européens en réussissant à faire venir les stars du football d’aujourd’hui, ou en tout cas, des top joueurs. On peut penser au PSG avec Neymar Jr, Lionel Messi ou encore Sergio Ramos. A l’OM, qui s’est offert Alexis Sanchez en début de saison ou encore l’OL avec le rapatriement d’un ancien, Alexandre Lacazette. Mais les clubs français sont aussi bons vendeurs et notamment le Stade Rennais. En 2017, la pépite ambidextre rennaise Ousmane Dembelé s’envole pour le Borussia Dortmund pour une somme record de 35 millions d’euros. Il deviendra donc le joueur rennais le plus cher de l’histoire du club. Quelques années après, c’est encore un joueur formé par le Stade Rennais qui est transféré pour plus de 30 millions d’euros (31) en la personne d’Eduardo Camavinga, en direction du Real Madrid. Enfin, un nouveau record a été battu avec le transfert du crack de 17 ans, Mathys Tel, pour près de 20 millions d’euros au Bayern Munich. Il devient donc le joueur mineur le plus cher de l’histoire du football. De plus, les finances du club breton sont visiblement promises à un bel avenir puisque les valeurs marchandes de Désiré Doué (17 ans) et Adrien Truffert (21 ans) sont toutes les deux évaluées à près de 15 millions d’euros par Transfertmarkt…

edit by le PJ