Les nouveaux du web

Depuis plusieurs mois voire années, de nombreux projets ont pris forme avec pour objectif de faire découvrir au grand public le sport d’une autre façon. A l’aide des nouvelles technologies et l’appui considérable des réseaux sociaux, nous pouvons désormais voir ce sport ou ses acteurs autrement qu’à travers un match. Mais toutes les autres facettes. De la découverte de stades européens à entrer dans l’intimité des sportifs professionnels, sans oublier le commerce qui s’y développe tout autour, vous allez découvrir tout le long de cet article les plus gros projets extra-sportifs.

Grand Chelem, dernier épisode de Destin Mêlés by Bastien Mathieu

Le samedi 19 mars dernier, aux alentours de 22h30, le XV de France a écrit une nouvelle page du rugby français. En clôturant le Tournoi des Six Nations par une victoire 25 à 13 face aux anglais, l’ennemi juré, les français venaient surtout de remporter leur 5ème victoire en autant de match. Synonyme de sacre. Cela faisait 12 ans que la France n’avait pas remporté le tournoi et encore moins en réalisant un grand chelem ( gagner tous les matchs ). Tout au long de cette épopée historique, Bastien Mathieu et sa caméra ont accompagné les joueurs dans leurs quotidiens. De l’arrivée au centre d’entraînement à Marcoussis le premier jour, aux festivités improvisées dans les vestiaires du Stade de France, rien ne leur a échappé.

Une semaine après le sacre, c’est avec une grande gentillesse que Bastien Mathieu nous a accordé une interview. Passé par l’Institut Européen du Journalisme à Paris, il a enchaîné les expériences professionnelles avec notamment, un rôle de responsable des sports à TV Tours pendant près de 5 ans. Arrivé début 2019 à la Fédération Française de Rugby, il est désormais au plus proches des troupes de Fabien Galthié et Raphaël Ibanez. Son métier consiste à « filmer tous les moments de vie du XV de France et en faire du contenu Youtube », nous disait-il. Il s’occupe donc du tournage, des interviews avec les joueurs ainsi que du montage. Alors que son nombre de vidéos sur la plateforme aux 2,2 milliards d’utilisateurs ne se compte plus, il nous a confié que sa dernière réalisation était sa préférée. « C’est peut-être parce qu’il y a un titre au bout, mais aussi parce que j’ai adoré les séquences de la semaine mises en place par le staff et l’ambiance qui s’en dégageait ». Sur un air conquérant, il finit par dire qu’il ambitionne d’être champion du monde en 2023, en France, à la maison…



TFC / Paris FC, le dernier vlog de Stadito by Basile Brigandet

Passionné de foot depuis son plus jeune âge, Basile Brigandet a aujourd’hui 24 ans et vit de sa passion, le groundhopping. C’est le concept d’aller visiter des stades et voir des matchs partout en Europe. Le créateur de la série « Rêve de Coupe » qui consiste à suivre les petits poucets lors de leurs matchs en Gambardella ou Coupe de France, comptabilise aujourd’hui 137 stades explorés . De Sofia en Bulgarie à Eindhoven aux Pays-Bas, Basile Brigandet traverse l’Europe et caractérise ses voyages comme « touristiquo-footballistique ». Il souhaite même « montrer qu’à travers le football on peut découvrir beaucoup choses comme des villes, des lieux historiques ou bien des cultures. Le football est présent partout et il faut donc en profiter pour explorer ce qu’il y a autour » confiait-il à nos confrères de Fanstriker.

Stadito voit son influence évoluer de jour en jour et justifie cela par le fait qu’à l’instar « d’un chanteur pour les concerts, je peux aller à la rencontre de ma communauté. C’est une grande richesse dans mon activité. Dans tous les stades francophones où je vais, je croise toujours des gens qui me connaissent ». Ce compte est l’exemple parfait pour montrer les avantages des réseaux sociaux avec notamment l’apport important des fans. Par exemple, lors des voyages à l’étranger, « je passe pas Twitter pour proposer aux amoureux des stades de partager mon expérience le temps d’un weekend. La première fois que je l’ai fait c’était pour Copenhague et j’ai eu sept réponses alors que j’avais seulement 300 abonnés » disait-il sur Fanstriker. Basile Brigandet a même testé le principe de dormir chez des abonnés en faisant circuler des annonces sur ses réseaux sociaux. Il caractérise cela comme « une véritable expérience que de pouvoir rencontrer et échanger avec des personnes qui suivent mon travail ». De plus, c’est un échange qui est réciproque puisqu’il reçoit de plus en plus des photos de fans qui lui partagent leurs expériences dans les stades. Son ambition principale est de pouvoir franchir les frontières européennes pour aller mesurer la ferveur sud-américaine par exemple. En attendant, la rédaction du PJ vous incite à aller voir sa dernière vidéo lors du TFC / Paris FC, opposant le 1er et le 2e de Ligue 2…

Algérien de naissance et naturalisé français par la suite,Mohamed Bouhafsi voit sa carrière professionnelle se décanter très rapidement. Passé également par l’IEJ, il intègre la maison RMC en 2011 avant d’y passer dix longues années. Après y être entré en tant que journaliste sportif en 2012, il franchit les étapes les unes après les autres. Il devient notamment rédacteur des sports, journaliste bord-terrain ou encore animateur de l'émission "Breaking Foot » de 20h à 21h. Courant été 2021, il décide de quitter la radio pour rejoindre le service public et, en particulier, France Télévision. Il est désormais chroniqueur pour« C à vous » sur France 5 ainsi que co-présentateur de l’émission politique 20H22 qui précède le journal télévisé du soir. Mohamed Bouhafsi est désormais davantage spécialisé sur l’actualité globale et met tout en œuvre pour offrir aux enfantsen difficultés socialement la meilleure jeunesse possible. Il est notamment sorti du silence pour aider les autres en publiant un livre en novembre dernier, « Rêver sous les coups ». Il y raconte notamment ses plus jeunes années sous harcèlement scolaire, le racisme ou encore les coups incessants de son père.


Pourtant, il ne s’est pas complètement détaché du sport. En partenariat exclusif avec Amazon Music, il a créé un podcast d’une cinquantaine de minutes, sous le nom de « Hors Terrain » ( cliquez sur la photo pour être directement dirigé sur le site ).Toutes les deux semaines, il interview un joueur de Ligue 1 afin deparler de sa vie en dehors du carré vert, si approprié au football .On y découvre la jeunesse des joueurs et l’ensemble des difficultés qu’ils ont pu rencontrer pour en arriver là, mais pas que. Les invités se livrent sur les différentes étapes de leurs vies comme le raconte Andy Delort, dans l’épisode du 2 février.« Quelques jours après l’annonce de mon départ deMontpellier, il y a un homme qui passe devant chez moi en voiture etdit Delort, fils de p**e, alors que j’étais avec mon fils. » Alors que ce dernier pense avoir entendu un supporter demander à sonpère de rester dans le club héraultais, Delort le fait rentrer dans la maison avant de prendre sa voiture et « espérer que cet homme repasse. J’allais le massacrer car ça faisait plusieurs foisqu’il passait ». Heureusement que cet homme n’est pas repassé puisque sans ça, Andy Delort ne ferait certainement pas les beaux jours de l’OGC Nice…  

Deux nuits avec Eugenie le Sommer, dernier épisode de Deux nuits avec by Florian Gautier

Alors que le podcast entretenu par Mohamed Bouhafsi permet d’entendre les joueurs de Ligue 1 parler de leurs vies d’avant le football à travers un micro, Florian Gautier, lui, accompagne carrément les sportifs de hauts niveaux dans leurs quotidiens. Avec sa caméra, il se rend chez eux pendant 48 heures afin d’en faire du contenu Youtube. Alors qu’il a débuté en mai 2017 par une première vidéo chez Kentin Mahé, handballeur français, Florian Gautier détient une chaîne suivie par près de 30 000 personnes et vue par plus de2,5 millions au total. Il a notamment tourné des vidéos avec Rudy Gobert, Aymeric Laporte, Mohamed Simakan ou encore Eugénie le Sommer. Entre deux montages, d’une gentillesse sans nom, il nous a accordé une interview.

Réalisant un DUT à l’école de Journalisme de Tours, Florian Gautier a connu de nombreuses expériences professionnelles. Il a tout d’abord créé deux sites internet sur le sport avant d’écrire pour Le Monde, l’Équipe Mag, la Voix des Sports ou encore l’Agence France Presse à Belgrade ( Serbie). C’est en mai 2017 qu’il a décidé de se lancer sur la plateforme de streaming, alias Youtube. Alors qu’il a voyagé dans de nombreux pays et chez de nombreux sportifs detoutes disciplines, il nous a avoué en avoir préféré deux en particulier. « L’épisode avec Mathias Coureur ( footballeur professionnel ) au fin fond du Kazakhstan était incroyable et je me suis d’ailleurs fait un véritable ami. Puis, celui avec Jean Lassalle ( homme politique ) car j’ai pu découvrir l’humanité à son paroxysme pour un personnage si important ». Alors qu’il finance la globalité de ces voyages grâce aux autres séries qu’il réalise pour les marques Lidl et Décathlon, il ne choisit pas le sportif en fonction de sa notoriété mais « de son actualité, son lieu de résidence, l’histoire qu’il a à raconter ou encore le potentiel qu’il peut avoir si il est jeune ».

Le stock de Vintage Football Area si bien garni...

Vintage Football Area fait partie des entreprises modernes qui se développent par le biais du football, et en particulier des tuniques. Suivi aujourd’hui par près de 40 000 personnes sur Instagram et recevant près de 100 maillots par jour de collectionneurs ou professionnels, l’enseigne bat son plein. En bref, Vintage Football Area vend les anciens maillots officiels qui ne sont plus trouvables en boutique. « Que vous soyez à la recherche de maillots collector rares ou de bonnes affaires, vous trouverez votre bonheur ! » comme est écrit sur leur site ( cliquez sur la photo pour y être directement envoyé ). Entre la réception d’un stockage d’un collectionneurs et la mise en vente des maillots, ils ont accepté de nous accorder une interview exclusive.

Ayant tous débuté une école de commerce mais ne l’ayant pas fini afin de « se consacrer à 100 % à VFA », ils sont 6 à veiller de manière quotidienne à son bon fonctionnement et sa continuité. Ils reçoivent les maillots via des structures professionnelles mais également en achètent à des particuliers qui souhaitent s’en débarrasser de part leurs inutilités. Pour l’établissement du prix, ils tranchent en fonction de « sa rareté, de son état, de la taille ou encore de s’ila été porté par un joueur ou non ». Contenant un stock conséquent de pièces rares, ces 6 auto-entrepreneurs ont eu l’idée d’ouvrir des boutiques éphémères afin de développer davantage leur notoriété. Pour rappel, ce type de magasin peut ouvrir n’importe où et reste que pendant une date donnée. Malheureusement et pour le plus grand regret des plus organisés, il est impossible de prévoir leurs ouvertures à l’avance. « L’ouverture d’une boutique éphémère se fait un peu du jour au lendemain » nous disaient-ils. «On voulait faire un événement physique et en décembre dernier, la possibilité d’en ouvrir une à Paris s’est présentée à nous. Cela demande énormément de travail mais au vu de la rentabilité, d’autres sont à prévoir cette année ». Pour conclure cette interview, VFA nous a confié vouloir à court terme, récupérer le plus possible de maillots pour continuer à étoffer leurs collections et à long terme, se développer à une échelle francophone voir internationale. 

Tous n’ont pas été cités mais ces nouveaux projets, en appuis avec les nouvelles technologies et l’arrivée massive des réseaux sociaux, permettent au grand public de voir le sport d’une autre façon. Que ce soit la visite des différents stades en Europe, le récit d’anecdotes sur l’enfance des joueurs ou encore vivre leurs quotidiens l’instant de quelques heures, les petits secrets des grands sportifs n'ont plus rien d'occulte pour nous.

edit by le PJ